www.belgium.be Logo of the federal government

Le centre national de coordination pour investir dans la cybersécurité

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) a été désigné comme le futur centre national de coordination pour la Belgique. Ce centre fait partie intégrante d'un nouveau cadre de gestion européen qui se compose du Centre européen de compétences (à Bucarest) et d'un réseau de 27 centres de coordination nationaux – un dans chaque État membre – comme le prévoit le règlement européen (EU) 2021/887 du 20 mai 2021.

Ce cadre de gestion vise à regrouper et à mieux coordonner les investissements en matière de recherche, de technologie et de développement industriel dans le domaine de la cybersécurité dans l'Union. Le centre de coordination devrait gérer le soutien financier à la cybersécurité provenant, notamment, des programmes d'investissement Horizon Europe (HEP) et Digital Europe Programme (DIGITAL). Cette approche permettra de créer des synergies, d'encourager les initiatives transfrontalières et d'éviter les doubles emplois inutiles.

L’importance d’un centre national de coordination en Belgique

Les avancées technologiques, les nouvelles cybermenaces (transfrontalières) et le passage radical aux environnements numériques dû au COVID-19 bouleversent notre société. Il est important que la Belgique puisse prendre part à cette évolution afin de faire face à ces défis.

  • Avec le centre national de coordination, la Belgique pourra saisir pleinement les nouvelles opportunités (d'investissement) de l'UE;
  • En outre, un centre de coordination national améliorera la coopération au niveau national et régional en Belgique, ce qui (compte tenu des cyberdéfis actuels) est essentiel pour atteindre le niveau nécessaire de cybersécurité.

 

Création et missions du Centre européen de compétences

lien vers ECCC

En coopération avec le réseau des centres de coordination nationaux, le Centre européen de compétences créera une communauté des compétences solide en matière de cybersécurité, afin de faciliter la coopération et le partage de l'expertise et des capacités entre toutes les parties prenantes pertinentes, en particulier les communautés de recherche et industrielles, ainsi que les instances publiques. Cet écosystème doit renforcer les capacités de la communauté des compétences, protéger notre économie et notre société des cyberattaques, soutenir l'excellence de la recherche et améliorer la compétitivité de l'industrie européenne dans le domaine de la cybersécurité.

Le Centre européen de compétences travaillera avec les États membres, l'industrie et la communauté des compétences pour élaborer et mettre en œuvre un programme commun de développement technologique dans le domaine de la cybersécurité et pour garantir une application maximale de celui-ci dans la société et les entreprises – en particulier les PME.

L’organisation européenne

Le Centre européen de compétences est en cours de création. La Commission veillera à ce que le centre de compétences continue de fonctionner jusqu’à ce qu’il soit autonome. La structure administrative et de gouvernance du centre de compétences comprend :

  • un conseil d’administration (« Governing Board ») chargé de fournir des orientations stratégiques et de superviser les activités du Centre européen de compétences. Chaque État membre y sera représenté par deux délégués. Le CCB y enverra deux experts qui représenteront le point de vue de la Belgique au sein du Conseil ;
  • un directeur exécutif qui sera le représentant légal du centre de compétences et sera responsable de sa gestion quotidienne ;
  • un groupe consultatif stratégique européen (« Strategic Advisory Group ») qui assurera un dialogue permanent entre la communauté des compétences et le centre de compétences.

Le centre de compétences travaillera en étroite collaboration avec le réseau des centres de coordination nationaux, qui soutient la communauté de la cybersécurité au niveau national et peut fournir un financement européen sous certaines conditions.

Missions et fonctionnement du centre national de coordination

Le nouveau cadre de gestion et le centre national de coordination offrent de nombreuses possibilités de renforcer le cyberécosystème de notre pays, de permettre une nouvelle croissance de la numérisation et de sa sécurité, et d'accroître la compétitivité numérique de la Belgique. Il est donc essentiel de mettre en place une organisation qui soit aussi efficace que possible et qui permette une coordination optimale entre toutes les initiatives de cyber(sécurité) existantes et futures et leurs parties prenantes.

Centre national de coordination

En sa qualité de centre national de coordination , le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) aura trois missions principales :

  • coordonner les investissements provenant de l’Union ;
  • soutenir les missions stratégiques du centre européen de compétences ;
  • agir en tant que plateforme nationale pour le cadre de gestion européen.

En outre, le centre national de coordination permet de coordonner les compétences en matière de cybersécurité – qui en Belgique sont partagées entre les régions, les communautés et le fédéral – et de définir une position stratégique.

Plateforme de concertation centrale

Une plateforme de concertation centrale au niveau des groupes de travail a été mise en place au niveau national pour toutes les administrations concernées des entités fédérales et fédérées et des services de sécurité. Elle est chargée de coordonner les positions belges ainsi que le fonctionnement du Centre national de coordination et la politique générale belge d'investissement en matière de cybersécurité. Cette plateforme de concertation a été baptisée « Strategic Board » (SB). Deux experts du CCB communiqueront au Conseil d'administration européen du Centre européen de compétences les positions belges définies par le « Strategic Board ».

Avis provenant du terrain (de la cybersécurité)

Le centre national de coordination et le « Strategic Board » doivent bien entendu recevoir des informations de la communauté des compétences belge concernant les besoins, les tendances et les développements dans le domaine de la cybersécurité. C'est pourquoi un groupe consultatif belge – le Belgian Strategic Advisory Group (BSAG) – sera mis en place avec une large représentation de cette communauté des compétences. En outre, le groupe consultatif informera au mieux ses membres et les parties prenantes des initiatives du cadre de gestion et des opportunités d'investissement européennes.

Programmes d'investissement de l'UE

Les nouveaux programmes de travail ont été adoptés par la Commission européenne pour les programmes Digital Europe et Horizon Europe, mais aussi pour le Fonds européen de défense. Ils prévoient tous des dotations pour des projets de cybersécurité

Digital Europe

Le programme pour une Europe numérique vise à soutenir le développement de technologies numériques avancées et à renforcer les capacités numériques critiques de l'UE en se concentrant sur les domaines clés de la cybersécurité, de l'informatique avancée, de l'intelligence artificielle (IA), de l'infrastructure des données, de la gouvernance et du traitement, du déploiement de ces technologies et de leur utilisation optimale pour les secteurs critiques.
 
Les programmes de travail : Programme de travail 2023-2024 de DIGITAL Europe, et spécifiquement pour la cybersécurité : DIGITAL Europe - Cybersecurity Work Programme 2023-2024.

Horizon Europe

Horizon Europe est principalement axé sur la recherche et l'innovation, et plus précisément sur les infrastructures de recherche. Pour plus d'informations :

 
 
Les aspects liés à la cybersécurité sont disponibles dans le Programme de travail 2023-2024 pour le Cluster 3 'Civil Security for Society'.
 

Fonds européen de défense

Le Fonds européen de la défense (FED) est le programme de l'Union européenne pour la recherche et le développement dans l'industrie de la défense. La Commission européenne a adopté le dernier programme de travail annuel du FED, qui prévoit un montant total de 1,2 milliard d'euros pour soutenir les projets de recherche et de développement en collaboration et l'innovation dans le secteur de la défense en Europe. Un montant de 60 millions d'euros a été alloué au thème de la cybernétique.
 
 
 

Appels à projets

Autres appels et appels à venir

NATO - Accélérateur d'innovation pour la défense dans l'Atlantique Nord (DIANA)  

Plus d'informations

Horizon Europe

Financement de l'UE dans le cadre du programme Horizon Europe 
 
Dans le cadre de l'appel "Cybersécurité renforcée 2024" (HORIZON-CL3-2024-CS-01), deux domaines d'appel seront disponibles à partir du 27/06/2024 (date d'ouverture prévue) et la date limite de soumission est fixée au 20/11/2024 17:00:00 heure de Bruxelles :
  1. HORIZON-CL3-2024-CS-01-01: Approches et outils pour la sécurité dans le développement et l'évaluation des logiciels et du matériel
  2. HORIZON-CL3-2024-CS-01-02: Transition vers la cryptographie post-quantique.
 
Dans le cadre de la lutte contre la criminalité et le terrorisme 2024 (HORIZON-CL3-2024-FCT-01) :
  1. HORIZON-CL3-2024-FCT-01-01: Atténuer les nouvelles menaces et adapter les stratégies d'enquête à l'ère de l'internet des objets.
  2. HORIZON-CL3-2024-INFRA-01-03: Analyse avancée des données en temps réel utilisée pour la résilience des infrastructures.

Fonds européen de défense

Le programme de travail 2024 du FED a été publié par la Commission européenne, avec un total de 1,1 milliard d'euros. Il aborde 32 thèmes d'appel au total, avec un thème spécifique sur la cyber portée coopérative de nouvelle génération.
 
Plus de détails ici sur le FED 2024
 

 

 
 

La stratégie Belge en matière de cybersécurité maintenant sur e-campus

Actualité

La directive NIS2 : Pour qui ? Pourquoi ?

Publication
NIS2

Le projet de loi NIS2 approuvé par la Commission Affaires intérieures de la Chambre des représentants

Actualité

Rejoignez-nous au Forum InCyber (FIC 2024)

Actualité

10 ans à la recherche des experts de demain : le Cyber Security Challenge Belgium 2024

Actualité

Febelfin lance une nouvelle campagne contre les dangers de la fraude à l’investissement

Actualité